mutuelle pour animaux de compagnie : chien et chat

ASSURANCE ANIMAUX

assurance animaux

Protégez la santé de vos animaux de compagnie avec une assurance

ASSURANCE CHIEN

assurance chien

Souscrivez une assurance chien pour protéger et sa santé et votre budget

ASSURANCE CHAT

assurance chat

Garantissez l’accès aux soins vétérinaires à votre chat en un seul clic

SANTE ANIMAUX

sante animaux

Offrez la meilleure couverture santé à votre animal de compagnie

ACTUALITÉS

Tous les parasites à risque pour votre chien

Malheureusement, toute personne ayant eu un chien connaît le problème des parasites. Il existe de nombreux vers, plus ou moins dangereux, pour nos boules de poils. Parce qu’il est souvent difficile de s’y retrouver, voici une liste des principaux vers que peut attraper votre chien et des risques pour sa santé.

Les vers ronds ou nématodes

Ascaris

L’ascaris est un ver blanc qui mesure environ 20 cm de long et se trouve dans l’intestin grêle. Tous les chiots en sont généralement infestés, que ce soit dés leurs naissances ou plus tard en tétant leurs mères. Ces vers, une fois présents dans l’organisme du chiot ou du chien, se nourrissent des aliments présents dans leurs intestins. Il est fréquent qu’un chien ait un ou deux vers ascaris dans l’intestin et qu’il les supporte bien. Cependant, une présence conséquente de vers peut avoir de lourdes conséquences sur la santé de votre chien. On peut notamment citer des vomissements accompagnés de diarrhées, un retard de croissance ou encore un amaigrissement. Dans certains cas, les vers peuvent perforer l’intestin et être mortels pour le chien comme pour le chiot.

Les oeufs de ces vers sont très résistants et peuvent vivre plusieurs années, malgré le froid, la sécheresse ou même l’utilisation d’un désinfectant. Cela est d’autant plus gênant que ces parasites canins sont transmissibles à l’homme. Vous avez peut-être même déjà eu des vers sans vous en rendre compte. Selon certaines études, 7 à 15% de la population est ou a été porteuse de larves. Pour l’homme, ces vers sont, lorsqu’ils sont présents en faible nombre, sans risque.

Ankylostomes

L’ankylostome est le nom donné à l’affection causée par des petits vers. Ces vers blancs rougeâtres mesurent moins de un centimètre et se fixent dans l’intestin après avoir généralement parcouru le corps de votre animal. Ils sont souvent présents dans l’organisme de chiens ayant été en pension, en refuge ou issu d’un élevage. Les risques pour la santé d’un chien ayant ce type de vers sont conséquents. Il peut, par exemple, souffrir de diarrhée hémorragique, d’anémie ou encore provoquer son décès, principalement si le chien est encore jeune.

Les symptômes d’un ankylostome sont bien souvent les mêmes. Un chien souffrant de cette affection a peu d’appétit, ses narines ainsi que ses oreilles et ses lèvres seront pâles également.

Trichures

Les trichures sont des vers de 2 à 4 centimètres. Les chiens sont souvent infestés après avoir consommé des matières infestées. On les retrouve notamment dans la nourriture, l’eau, les sols ou encore les matières fécales. Ces vers se placent dans l’intestin et pompent le sang à travers sa paroi. Une affection de trichures peut avoir de nombreuses conséquences sur la santé du chien. Nous pouvons citer l’anémie, des diarrhées sanglantes, la déshydratation mais aussi la perte de poids. Ces parasites sont très résistants à la plupart des vermifuges classiques et peuvent infester un chien à tout âge.

Les vers plats ou cestodes

Ténia dipylidium caninum ou vers solitaire

Le vers solitaire est l’un des plus fréquents chez les chiens. Ils peuvent mesurer jusqu’à 80 centimètres et se retrouvent dans l’intestin. Le vers est composé de différents segments qui vont se détacher tout au long de sa croissance. Un anneau contenant des oeufs, détaché du vers, se voit dans les selles et peut sortir facilement par l’anus du chien, pour ensuite ramper sur les surfaces. Si ces oeufs sont ensuite mangés par des larves de puces, ils pourront se retrouver dans l’intestin d’un chien qui en avale, par exemple en se toilettant.

Les signes d’infestation de ce vers sont facilement reconnaissables. Votre chien peut se lécher fréquemment l’anus, tout en le frottant au sol (on parle alors du signe du traineau). Aussi, les anneaux qui ressemblent à des grains riz, sont fréquemment visibles dans les selles ou encore dans les zones de couchage de votre chien, comme par exemple son panier.

Les coccidies

Les coccidies sont des parasites à l’origine de la coccidiose du chien, qui est une maladie parasitaire. Cette dernière est particulièrement agressive chez les chiots, à l’inverse des chiens plus âgés qui sont la plupart du temps des porteurs sains. Les chiens peuvent avoir à ce moment-là une faible diarrhée, mais ils sont sans danger pour leur santé. A l’inverse, une affection de coccidies peut avoir de nombreuses conséquences sur la santé d’un chiot, puisque les vers détruisent la muqueuse intestinale. Un chiot infesté peut avoir de fortes diarrhées, du sang dans les selles, une anémie, une déshydratation ou encore une perte de poids.

Ces vers se transmettent essentiellement par le biais des matières fécales via un contact direct ou alors une surface souillée.

Infections parasitaires, quelles solutions ?

A tout âge, une maladie parasitaire peut avoir de nombreuses conséquences sur la santé de votre chien. La solution pour venir à bout des vers digestifs est la vermifugation. Le vermifuge permet d’améliorer le système immunitaire de votre animal, tout en lui apportant les vitamines et les minéraux dont il a besoin. Aussi, le traitement évite les problèmes intestinaux et dermatologiques. En fonction de votre animal et de l’infection parasitaire, un vétérinaire peut prescrire à votre animal un vermifuge sous différentes formes : les comprimés, la pipette, les pâtes et liquides ou l’injection. Si vous avez le moindre doute, notamment parce que votre chien devient maigre et malade, il est impératif de l’emmener consulter un vétérinaire immédiatement. Une maladie parasitaire traitée rapidement est sans risque pour votre animal.

Pour lutter contre les vers digestifs, appelés oxyures, le chien doit être vermifugé plusieurs fois par an. Par exemple, un chiot lors des six premiers mois de sa vie doit être vermifugé une dizaine de fois. Pour un chien adulte, les vétérinaires recommandent un vermifuge de 2 à 4 fois par an. Lutter contre les parasites du chien représente donc une certaine dépense car il existe de multiples types de parasite externe et interne. C’est pourquoi de nombreuses mutuelles pour chiens proposent des forfaits préventions. Ainsi, un budget est attribué tous les ans à l’achat de vermifuges pour lutter contre les vers intestinaux.