mutuelle pour animaux de compagnie : chien et chat

ASSURANCE ANIMAUX

assurance animaux

Protégez la santé de vos animaux de compagnie avec une assurance

ASSURANCE CHIEN

assurance chien

Souscrivez une assurance chien pour protéger et sa santé et votre budget

ASSURANCE CHAT

assurance chat

Garantissez l’accès aux soins vétérinaires à votre chat en un seul clic

SANTE ANIMAUX

sante animaux

Offrez la meilleure couverture santé à votre animal de compagnie

ACTUALITÉS

Conseils : Comment soigner un chat ?

La santé de votre chat est primordiale; si elle passe en premier lieu par des soins et une hygiène au quotidien, ayez néanmoins l’œil suffisamment aguerri pour repérer d’éventuels signes de mal-être, car un chat malade ne se plaint pas et a tendance à dissimuler sa souffrance. Retrouvez ici tous nos conseils pour soigner un chat malade.

Prendre soin de son chat au quotidien

Animal de compagnie intelligent, propre, et indépendant, le chat demande cependant des soins quotidiens.

1. Les soins d’hygiène courante

Une bonne hygiène est le meilleur moyen de garder votre chat en bonne santé. Veillez à vérifier constamment la propreté de ses yeux et de ses oreilles. Pour ces dernières, il est recommandé d’utiliser un coton-tige que vous imbiberez de lait démaquillant, ou d’une solution spéciale pour chat, pour les débarrasser du cérumen. En ce qui concerne les yeux, un coton imbibé de sérum physiologique fera l’affaire. Il est important, également, de nettoyer quotidiennement les dents du chat, grâce à une pâte dentifrice spéciale que l’on passe simplement sur les gencives. Inutile de brosser, il y a de fortes chances pour que votre cher animal ne se laisse pas faire.

Le pelage de votre chat est également à soigner régulièrement, pour éviter la formation de nœuds. Comptez deux fois par semaine pour les races à poils courts, et tous les deux jours pour les races à poils long. Utilisez un peigne à puces, à dents serrées, qui permettra l’élimination efficace des poils morts, et évitera que votre animal ne les avale en se toilettant. Profitez de vos séances de brossage régulières pour vérifier l’absence de parasites, en particulier les puces. En prévention, vous pouvez d’ailleurs utiliser des traitements parasites pour chat comme les colliers antipuces, les sprays, poudres et autre lotions, à la fois sur le chat, mais aussi sur les lieux qu’il fréquente: sofa, litière, panier, …

Le pelage est également un excellent indicateur de bonne santé chez le chat. Comme pour les cheveux chez les humains, cela passe principalement par une alimentation saine et adaptée à l’âge, la condition (castré ou non), et le poids de votre chat.

2. Vaccins et visites chez le vétérinaire

La vaccination est indispensable pour prémunir votre chat de plusieurs maladies, certaines pouvant s’avérer mortelles: rhinotrachéite virale, calicivirose, panleucopénie, coryza (grippe du chat) ou encore leucémie féline et chlamydiose (les deux dernières concernent surtout les chats régulièrement en contact avec d’autres chats).
Les premières vaccinations sont à effectuer à partir de 2 mois, avec un rappel 3 à 4 semaines plus tard, et se font chez le vétérinaire. Pour le transport de votre animal, veillez à bien recouvrir la cage de son tissu protecteur ; les voyages représentent toujours un grand stress pour un chat, animal d’ordinaire si routinier.
À noter également que certains vaccins et frais de santé vétérinaires sont pris en charge par votre assurance pour chat.

Mon chat est malade : que faire ?

1. Des signes qui ne trompent pas

À la différence des chiens, les chats dissimulent la douleur. Il faut donc apprendre à repérer les symptômes qui devraient vous mettre la puce à l’oreille: un chat moins joueur, une perte d’appétit, des difficultés à déglutir, un comportement apathique, un isolement, une toilette négligée…Faîtes attention aux comportements inhabituels qui sont souvent signe de souffrance chez l’animal.
Si vous observez une altération de son état général, vos premiers réflexes doivent être de vérifier la présence de fièvre, difficultés respiratoires, vomissements, ou une éventuelle perte de poids. Prenez soin également de l’ausculter: si votre chat semble être ballonné et présente un ventre gonflé, il peut s’agir d’une infection parasitaire (vers), de troubles digestifs, ou d’une maladie plutôt grave, la péritonite infectieuse féline.
Autre affection courante, un chat qui a mal à la gorge. Si sa gorge est irritée ou enflammée, celui-ci aura du mal à déglutir, et vous observerez donc une perte d’appétit chez votre félin.
Dans tous les cas, n’hésitez pas à adopter le réflexe « vétérinaire », certaines affections peuvent sembler bénignes, mais entraîner des complications si elles ne sont pas traitées à temps. Pas question, non plus, d’utiliser des médicaments humains pour votre chat, ceux-ci peuvent s’avérer mortels.

2. Mon chat est blessé, comment réagir ?

Si votre félin revient à la maison avec une blessure ou morsure, prenez soin, tout d’abord, de bien nettoyer la plaie pour soulager la douleur de votre chat et éviter tout risque d’infection. Cela n’est guère évident, les blessures, en particulier au museau, chez les chats, sont très douloureuses et celui-ci ne se laissera pas faire. Essayez, si possible, de vous faire aider par un tiers. Coupez les poils autour de la zone concernée à l’aide de petits ciseaux à pointe ronde et rincez la blessure à l’eau claire avec du coton. Appliquez ensuite un désinfectant sans alcool et couvrez la plaie avec une pommade antibiotique et une compresse.

Quoi qu’il arrive, nous vous recommandons d’emmener ensuite votre chat chez le vétérinaire, pour qu’il puisse examiner en détail l’état de la plaie et prévenir toutes complications éventuelles. Les assurances de santé pour animaux vous permettent de vous faire rembourser la majorité des soins, n’hésitez pas à jeter un œil à notre comparateur.