mutuelle pour animaux de compagnie : chien et chat

ASSURANCE ANIMAUX

assurance animaux

Protégez la santé de vos animaux de compagnie avec une assurance

ASSURANCE CHIEN

assurance chien

Souscrivez une assurance chien pour protéger et sa santé et votre budget

ASSURANCE CHAT

assurance chat

Garantissez l’accès aux soins vétérinaires à votre chat en un seul clic

SANTE ANIMAUX

sante animaux

Offrez la meilleure couverture santé à votre animal de compagnie

ACTUALITÉS

L’utilité d’un vaccin pour chat pour sa santé

Mise en doute pour son efficacité et ses effets secondaires, controversée, voire décriée parfois, la vaccination n’en reste pas moins un acte thérapeutique nécessaire au renforcement du système immunitaire. Elle est d’ailleurs largement plébiscitée par les praticiens, et la majeure partie de la population. Certes une chose est sûre: chez l’être humain, comme chez le chat, ce n’est pas une action anodine à prendre à la légère. Alors, pourquoi vacciner un chat ?
Dans cet article, nous répondons à toutes les questions que vous vous posez concernant la vaccination de votre chat.

Faut-il faire vacciner son chat ?

Vacciner son chat, c’est un acte responsable, vis-à-vis de votre animal, mais aussi des animaux avec lesquels il peut se trouver en contact. En effet, un chat non-vacciné est potentiellement dangereux pour ses congénères.

Il faut savoir que la vaccination, en soi, n’est pas obligatoire tant que votre chat reste sur le territoire français. Elle l’est en revanche si vous souhaitez voyager dans l’Union Européenne : en effet, depuis octobre 2004, les chiens, chats, et furets voyageant en UE doivent impérativement être muni d’un passeport européen, et avoir reçu le vaccin contre la rage. De plus, même en France, certains hôtels et pensions pour chats exigent que votre félin soit vacciné. Et enfin, à la question « doit-on vacciner un chat qui vit en appartement et ne sort pas du foyer ? » la réponse est oui, également. Même un chat d’intérieur peut se contaminer par vos vêtements, vos chaussures, ou encore vos tapis…

De manière générale, on voit donc que la vaccination reste largement recommandée. Elle renforce le système immunitaire de l’organisme, plus à même de lutter contre les agents infectieux. Ainsi, ne pas vacciner son chat, c’est prendre le risque de l’exposer à certaines maladies graves, potentiellement mortelles, comme la leucose féline ou le typhus.

Quels vaccins pour votre chat ?

Il existe pour votre chat 3 vaccins de base, permettant de le protéger contre les maladies suivantes :

Le typhus: La panleucopénie féline, ou typhus, est une maladie infectieuse très contagieuse, et résistante dans l’environnement. Elle est malheureusement mortelle dans plus de 50% des cas, et peut même être transmise par les humains via les vêtements ou les chaussures. Elle se manifeste par une gastroentérite hémorragique sévère, causant vomissements, diarrhées intenses, et déshydratation.
Le coryza: On la surnomme couramment la « grippe du chat », en raison de ses symptôme très similaires à la grippe humaine: écoulement des yeux et du nez, toux et éternuements, voire apparition d’ulcères buccaux. Il s’agit de la maladie respiratoire la plus courante chez le chat. Ultra-contagieuse, elle peut se transmettre par simple éternuement, ou par l’intermédiaire des maîtres. En effet, tout comme le typhus, les agents infectieux résistent parfaitement au milieu extérieur et peuvent se « greffer » sur les vêtements, par exemple. À l’instar de la grippe, le coryza est potentiellement mortel chez les sujets les plus fragiles, chatons et chat âgés notamment.
La leucose féline: Egalement appelée leucémie virale, la leucose est une maladie à évolution lente, qui peut sommeiller plusieurs années sans présenter le moindre signe ; mais, une fois que les symptômes graves ont fait leur apparition, ils conduisent à une mort inéluctable. Elle se traduit alors par une immunodépression sévère entraînant maladies respiratoires, anémie, gingivites, et tumeurs. Le virus se transmet par voie sexuelle, sanguine, mais aussi via les déjections des chats contaminés.

En plus de la vaccination typhus-coryza, et du vaccin contre la leucose, votre vétérinaire pourra également vous recommander deux autres vaccins, suivant les cas :
La chlamydiose: Dans certaines régions à risque épidémiologique élevé, ou si le chat est régulièrement en contact avec d’autres chats, le praticien peut préconiser la vaccination contre la chlamydiose, maladie infectieuse se manifestant par des conjonctivites aiguës et troubles de l’appareil respiratoire supérieur (nez, sinus, trachée et bronches).
La rage: Si la France est reconnue indemne de rage depuis 2001, rappelons que ce n’est pas encore le cas dans toute l’Union Européenne. Aussi, si vous devez partir à l’étranger, le vaccin antirabique sera obligatoire.

Les vaccins administrés seront donc indiqués dans le carnet de vaccination de votre petit protégé sous les sigles T.C.L, ou T.C.L.R dans le cas où votre chat serait protégé contre la rage, selon les initiales des maladies évoquées plus haut.

Comment vacciner son chat ?

Á quel âge, tout d’abord, peut-on faire le 1er vaccin ?
Le calendrier de vaccination prévoit l’administration du vaccin chez le chaton entre la 8ème et la 10ème semaine de vie. Une vaccination plus précoce n’aurait absolument aucun effet sur le chaton, celui-ci étant encore protégé par les anticorps de sa maman.

Puis, le protocole de primo-vaccination chez le chat consiste à effectuer un rappel du vaccin dans les 3 à 4 semaines qui suivent la première injection. Enfin, les vaccins suivants sont à effectuer de manière annuelle, pour réactiver régulièrement les anticorps vaccinaux.

Il est indispensable de respecter à la lettre ce protocole de vaccination ; sans quoi, la protection immunitaire reste d’être insuffisante et défaillante. Il faudrait alors recommencer tout le processus.

Quel est le coût de la vaccination du chat ?

Bien entendu, les tarifs varient énormément d’un praticien à l’autre, d’une région à l’autre, ou encore d’une prestation à l’autre. Quoi qu’il arrive, au moment de préparer votre budget Vaccination, vous devez prendre en compte la première visite d’acquisition, qui consiste en une révision générale de l’état de santé de votre chaton (une quarantaine d’euros environ). Si le chaton n’est pas vacciné, c’est au cours de cette consultation que l’on démarrera le protocole de vaccination. Ajoutez donc, au prix de la visite médicale, celui du vaccin lui-même, compris entre 15 et 25 euros selon le type de vaccin.
Une opération qui sera à renouveler quelques semaines plus tard lors du premier rappel, puis, par la suite, chaque année.
À noter, également, que certains frais médicaux liés aux consultations et aux vaccins, peuvent vous être remboursés par votre assurance pour chat. N’hésitez pas à jeter un œil à nos offres !